LA MAISON DU DOCTEUR

Opéra-comique en un acte de Georges Bizet (1838-1875)
Livret de Henry Boisseaux



Homme de théâtre friand de plaisanteries, l'auteur de Carmen fut très tôt inspiré par l'opéra...

Simple adolescent de seize ans, élève au conservatoire de Paris, Georges Bizet s'essaya à l'opéra-bouffe : ce sera "La Maison du Docteur".

Parfois mentionnée dans de très rares ouvrages, jamais étudiée, la partition attendait qu'une compagnie de jeunes musiciens français à l'esprit pétillant la fasse revivre.

Sa reconstitution est l'aboutissement de la collaboration entre le Quatuor Arlequin et le musicologue Hervé Lacombe, auteur de la biographie de Georges Bizet parue aux Éditions Fayard en octobre 2000.

C'est également ce dernier qui a écrit l'ouverture de "La Maison du Docteur". Sa création par le Quatuor Arlequin près de 150 ans après sa composition rend justice à l'un des plus grands compositeurs français du 19ème siècle.

      Voir un extrait vidéo


Synopsis

Aux environs de Londres dans les années 1830.

Le Docteur Job se réjouit d'avoir fabriqué un nouveau poison, fort efficace.
Sa fille, Éva, lui annonce qu'elle souhaite vivement se marier mais qu'elle hésite entre deux personnes dont elle ne connaît pas le nom : un jeune homme qui passait régulièrement devant sa fenêtre lorsqu'elle était en pension et un autre qui lui a sauvé la vie lors d'une embuscade nocturne.

L'un des malades du Docteur Job, Lord Harley, arrive et promet une belle récompense à qui réussira à le guérir de son ennui.
Un jeune homme, Toby, lui succède, au désespoir de ne plus voir la femme qu'il aime.

Décidé à mourir, il souhaite, outre la corde et le pistolet dont il dispose déjà, se munir du poison du Docteur Job, mais il renonce soudain à son projet, en reconnaissant dans Éva 1a jeune fille qu'il recherche.
Il la demande aussitôt en mariage. Le Docteur Job, un peu effrayé, pose ses conditions.

Lord Harley, pressé d'en finir, achète la corde de Toby qui lui conseille plutôt de se marier pour échapper à l'ennui.
Lord Harley demande donc à son tour la main d'Éva...

Distribution

mise en scène : Émilie Postel-Vinay
assistant à la mise en scène : Gilles Benson
décors : Geneviève Marot
costumes : Lycée professionnel La Source à Nogent-sur-Marne

Éva : Caroline Pozderec (soprano)
Toby : Guillaume Berno (ténor)
Lord Harley : Laurent Herbaut (baryton)
le Docteur Job : Jean-Gabriel Saint-Martin (baryton)
le domestique : Jean-Christophe Gaudet (rôle parlé)

L'orchestre est constitué du Quatuor Arlequin.
La partition a été spécialement transcrite et adaptée par Émilie Postel-Vinay.
violon : Adrien Ballon
clarinette : Jean-Christophe Gaudet
contrebasse : Émilie Postel-Vinay
piano : Nikola Takov

Quelques dates

Création le 28 mai 2002  au Palais des Arts à Nogent-sur-Marne (94)
Ce spectacle a été donné dans plusieurs festivals, notamment en Bourgogne et en Ile-de-France.

Description technique

Spectacle tous publics

4 musiciens
et 4 chanteurs
sur scène

en costume,
avec décor
et mise en scène

Durée : 1 heure

Il peut être donné seul ou avec "Le Docteur Miracle",
l'autre opéra de jeunesse de Bizet.

Ils sont alors représentés l'un à la suite de l'autre
et forment un spectacle de 2 heures 30 avec un entracte.

Fiche technique sur demande.

Tarifs 2008-2009

Pour l'un des deux opéras :
7 582,93 € (prix HT )
8 000 € (prix TTC, TVA 5,5 % = 417,06 €)

Pour les deux opéras :
11 848,34 € (prix HT)
12 500 € (prix TTC, TVA 5,5 % = 651,65 €)

Nos tarifs s'entendent pour un spectacle à moins de 100 km de Paris.
Au-delà, il conviendra de prévoir le déplacement et l'hébergement.



haut de la page